La motivation est un sujet central pour les entreprises car leur performance en dépend. Elle est très souvent abordée par thématiques et rarement traitée comme un ensemble au risque de ne pas identifier les leviers les plus pertinents pour engager ses collaborateurs. Le rôle principal du manager est de générer cette motivation.

 

Sujet récent

Le terme de motivation est relativement récent puisqu’il est apparu au début du XXème siècle et l’étude de la motivation au travail ne s’est développée qu’après la grande dépression de 1929. Depuis, ce sujet fait l’objet continu de recherches, les théories s’opposent et les pratiques managériales divergent.

 

Sujet central

Pourtant, ce sujet est central pour les entreprises dont le but est la création de richesses. Leur performance et leur efficacité dépendent de la motivation individuelle.

Pour qu’une entreprise ait et garde les meilleurs clients et remplisse son objectif, elle doit avoir et garder les meilleurs employés.

A cette fin, certaines entreprises transforment aujourd’hui leur  système de management fondé sur l’autorité et l’obéissance et adoptent des modes de fonctionnement favorisant l’écoute et la confiance.

Manager : métier difficile

Ne pas faire un travail que pour l’argent mais le faire parce qu’on l’aime!  C’est là qu’entre en jeu la motivation, énergie essentielle pour l’entreprise. Le rôle principal du manager est de générer cette motivation.

Mission difficile que celle qui consiste à faire travailler les autres ! Deux éléments contribuent à la complexité de cette tâche :

1. Chaque individu a ses propres facteurs de motivation

Le manager doit tout d’abord identifier les leviers individuels de chaque membre de son équipe, puis en générer une synthèse ouvrant sur des axes de travail qui engageront toute l’équipe.

Mieux vaut donc laisser parler et être à l’écoute pour y parvenir…

2. La motivation n’est pas toujours le sujet central de l’entreprise

Le sujet est vaste, les entreprises le traite donc le plus souvent par thématiques indépendantes ou de façon parcellaire. Il devrait pourtant être considéré comme une ensemble.

De plus, les reportings et autres tâches assignées au manager peuvent prendre une place si importante qu’elles ne lui laissent plus le temps de faire son travail d’écoute active.

D’où le risque de ne pas identifier les leviers les plus pertinents pour engager ses collaborateurs.

 

Première ligne

A l’écoute et sur le terrain, les managers sont donc en première ligne pour motiver leurs équipes. Leur mission : identifier et faire émerger les bons leviers et satisfaire les besoins auxquels ils se rapportent.

 

Vous souhaitez faire accompagner vos managers pour renforcer la motivation des équipes? Contactez-nous?