“Quand l’outil est bon, l’œuvre peut être merveilleuse. Mais quand on utilise à mauvais escient le meilleur outil qui soit, le résultat est catastrophique.” T. Ohno

 

Il en est ainsi du kanban. Cet outil mis en place chez Toyota à partir de 1953 est un moyen de réaliser le Juste A Temps (JIT). Il s’est développé dans le milieu automobile avant d’évoluer jusque dans la gestion des approvisionnements (Kanban électroniques) ou de projets informatiques.

Sa mise en œuvre repose sur cette simple règle d’or : l’aval de la production doit pouvoir, à tout moment, réclamer à l’amont les produits dont il a besoin.

Le kanban a originellement 6 fonctions et des règles d’utilisation associées.

 

1. Bon de prélèvement ou Bon de transfert

L’opérateur de travail aval se rend au poste amont pour y prélever la juste quantité de pièces indiquée par le kanban


2. Ordre de production

Le poste amont fabrique la juste quantité du produit indiquée sur le kanban


3. Prévention des productions et manutentions excessives

Sans Kanban, pas de production ni de manutention


4. Assurance que les produits correspondent à des besoins confirmés

Un ticket kanban est toujours associé aux produits, où qu’ils se trouvent et où qu’ils aillent


5. Assurance qualité

Seuls les produits certifiés 100% conformes sont associés à un kanban


6. Moyen de mettre en évidence les problèmes

Diminuer la quantité de tickets kanban dans une boucle force le progrès


 

A une époque où le sens commun avait consacré l’habitude de faire le plus possible, le plus longtemps possible, la mise en place de cet outil fut révolutionnaire.

Il implique en effet de voir les choses à l’inverse du sens conventionnel en partant des besoins et impose de créer un flux continu de production.

 

Vous souhaitez raccourcir votre temps de défilement, diminuer vos délais de réalisation ou fluidifier les flux dans vos ateliers? Nous identifions vos gisements de progrès et déployons les actions pour les transformer en gains, contactez-nous!