Le savoir est parfois considéré comme un bien source de pouvoir, dans le sens de puissance, d’autorité. Celui qui détient l’information détient le pouvoir et peut se garder de la transmettre de peur de voir son statut se fragiliser.

 

Or si l’on considère la connaissance comme un bien, il nous faut préciser de quel type de bien il s’agit.

En effet lorsqu’on partage un bien matériel comme de l’argent, on le divise et on en perd forcément une partie (celui qui donne une partie de son argent en aura moins, CQFD). Mais la connaissance est un bien immatériel et lorsqu’on partage un bien immatériel, on le multiplie. Personne ne perd quoi que ce soit en transmettant son savoir, on ne fait qu’enrichir les autres.

 

Afin de demeurer concurrentielles dans un environnement où le savoir est devenu un actif de premier plan, les entreprises doivent mettre en place les mécanismes qui permettront de rendre leur organisation apprenante et faciliteront la transmission des informations et du savoir, car c’est un levier démultiplicateur source :

  • de motivation pour les salariés qui s’enrichissent, que ce soit en transmettant ou en recevant
  • d’efficience pour les organisations en augmentant leur savoir-faire, l’harmonisation des pratiques, leur flexibilité ou encore leur agilité
  • de valeur pour ses clients

 

Pour y parvenir, il faut tout d’abord expliquer la nécessité de la transmission et convaincre les plus sceptiques que le savoir est pouvoir, dans le sens de capacité à faire quelque chose; plus il est partagé, plus on peut aller loin collectivement.

 

 

Les éléments suivants vous permettront alors de démultiplier votre efficacité :

  1. Mettre en place des modes de communication favorisant la confiance (parler vrai, avec respect et humilité), pour fluidifier les relations et rassembler sous un objectif commun
  2. Transformer les méthodes de management dans votre organisation pour que les managers deviennent leaders, fassent grandir leurs équipes et partagent leur savoir
  3. Mettre en place des routines de partage d’information et d’échange de bonnes pratiques, à tous les niveaux de l’organisation, pour augmenter la transparence et la transmission
  4. Renforcer l’autonomie des équipes, pour favoriser la prise d’initiative, la communication interpersonnelle et l’agilité

 

Vous pouvez développer un plan de transmission, colliger les connaissances ou faire un inventaire des savoir-faire stratégiques, seule la mise en place d’une culture de transmission au sein de votre entreprise peut vous garantir le succès.

 

Prométhéis vous accompagne pour analyser votre organisation et mettre en place ces leviers de transformation, contactez-nous !